Impressions Cosmiques / Lionnel Gras

Inspirée par les sciences, l’astronomie, les phénomènes naturels et les vastes paysages, Caroline Corbasson libère les images de leur contexte et les objets de leur fonctionnalité pour en extraire l’essence et redessiner leurs reliefs. L’économie de moyens, la densité des images et le choix rigoureux des matériaux (charbon, poussière, encre, graphite) qui caractérisent sa production traduisent une aspiration à résister aux flux infinis des images qui nous entourent. Sa relation au temps et à l’espace est aussi libre et singulière que les médiums dans lesquels elle l’énonce. Ses dessins, sculptures, vidéos et installations apparaissent comme autant d’images porteuses d’une relecture du monde envisagée dans une perspective ontologique et poétique.

Si je m’insère dans le tube, si je me laisse tomber dans le trou alors je ne connais pas sa profondeur, parce que le trou est noir comme les ténèbres ou comme du cirage, et rien ne m’assure qu’il ait une fin, encore moins qu’il soit la voie vers une destination. [1]

Retrouvez le texte dans son intégralité ici : http://lionnelgras.com/?page_id=1169