home

meet caroline

COLLAPSE

Screenprint with chrome ink on black dibond aluminum
350 x 260 cm
2017

"La nébuleuse de la Tête de Cheval, que l’on voit ici photographiée par le très grand télescope VLT au Chili a été découverte en 1888 à l’Observatoire d’Harvard. Nous sommes dans la constellation d’Orion à 1500 années-lumière de la Terre. Cette silhouette fantomatique incroyable, en forme d’hippocampe, semble surgir de nulle part. Elle symbolise ce que les astrophysiciens appellent une nébuleuse obscure. C’est une région extrêmement dense et froide de notre Galaxie, composée de gaz, principalement de l’hydrogène, et celle-ci contient beaucoup de poussières. Ces poussières agissent comme un mur, nous empêchant de voir les étoiles en arrière-plan.

Mais cette région très sombre dans le ciel est synonyme de vie, puisqu’à l’intérieur se fabriquent de nouvelles étoiles. Dans les zones les plus denses, le gaz s’effondre sur lui-même sous l’effet de sa propre gravité. Ces « bébé » étoiles vont tout à coup s’allumer et éclairer la nébuleuse de l’intérieur. Nous avons donc devant nous une maternité d’étoiles. Cette maternité ne va pas durer très longtemps, quelques millions d’années à peine. Dès que les premières étoiles vont naître, elles vont produire énormément de lumière et injecter de grandes quantités d’énergie dans le milieu qui leur a donné naissance. Cette énergie va réchauffer le gaz environnant et stopper l’apparition de nouvelles étoiles. Dans quelques millions d’années, cette nébuleuse très sombre brillera de tous ses feux dans le ciel nocturne."

Texte de Thierry Contini, Directeur de Recherche au CNRS, en partenariat avec le Quai des Savoirs, Toulouse Metropole.

Exposition "Infiniment le Pays des Etoiles", Centre d'Art du Pavillon Blanc, Colomiers.